Visite à Kidal d’une délégation des Nations Unies et des ambassades de France, d‘Allemagne, du Canada, et des Pays Bas (14 avril 2017)

L’Ambassade de France a participé le 14 avril à une mission à Kidal conduite par Mme Mbaranga Gasarabwe, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général de l’ONU et Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Mali. L’objectif de cette visite était de rencontrer et d’échanger avec le Président de l’Autorité intérimaire, M. Hassan Ag Fagaga, ainsi qu’avec les composantes de la société civile comme les ONG, les femmes et les jeunes. L’équipe a aussi visité des projets récemment finalisés par l’ONU à Kidal.

Mme Françoise Gianviti, Conseillère de coopération à l’Ambassade de France, faisait partie de la délégation envoyée à Kidal, également composée de Marc André Fredette, Ambassadeur du Canada au Mali, de Jolke Oppewal, Ambassadeur des Pays-Bas au Mali, du 1er Secrétaire de l’Ambassade d’Allemagne, ainsi que des représentants du Programme Alimentaire Mondial (PAM), du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), de l’Office des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) et de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

JPEG

Les membres de la délégation ont exprimé leur satisfaction quant à l’installation des autorités intérimaires à Kidal, un pas qu’ils estiment primordiale dans la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali. Ils ont souligné l’importance de concrétiser les dividendes de la paix au profit des populations mais aussi de l’implication de ces dernières dans le processus de paix à travers un dialogue constructif et un respect mutuel.
Pour leur part, les représentants de la société civile ont insisté sur les besoins des populations en termes de services de base, en particulier en eau et électricité et sur l’importance de la création d’emplois pour répondre aux défis sécuritaires.

A cette occasion, la Conseillère de coopération de l’Ambassade de France a annoncé la mise en place prochaine d’un nouveau programme de 19 millions d’euros, cofinancé par la France, l’Union Européenne et le gouvernement malien, pour favoriser le développement des régions du nord du Mali. Elle a mis en avant la nécessité pour les populations de travailler ensemble afin d’identifier des projets pertinents à financer à travers ces fonds.

JPEG - 59.1 ko
Une partie de la délégation conduite par Mme Mbaranga Gasarabwe (en bleu)

Mme Gasarabwe a souligné le rôle crucial de la coopération de la population avec l’Autorité Intérimaire pour permettre de répondre aux besoins urgents de la région, comme par exemple la réhabilitation de l’aérodrome qui faciliterait l’appui de la communauté internationale, notamment pour la fourniture de services sociaux de base.

Dernière modification : 19/04/2017

Haut de page