Soutien de la France à la filière coton du Mali

Le Projet d’appui au système d’exploitation en zone cotonnière (PASÉ), soutenu par la France à travers un financement de l’Agence française de Développement (AFD) de 7 milliards de francs CFA, est mis en œuvre par le gouvernement malien sur la période 2013-2018 pour renforcer les capacités de production de la filière coton au Mali. Cette initiative est également soutenue par un appui de l’Union européenne de 1 milliard de francs CFA.

JPEG - 316.3 ko
Discours d’ouverture du colloque international « Dynamique et durabilité des zones cotonnières africaines » Ambassade de France au Mali

Les 21 et 22 novembre 2017, le ministère de l’Agriculture malien a organisé un colloque international « Dynamique et durabilité des zones cotonnières africaines », inédit sur la période des vingt dernières années et auquel ont participé plusieurs pays de la sous-région. Ce colloque a été ouvert par S.E. Mme Evelyne Decorps, Ambassadrice de France au Mali, Mme Assetou Founé Samaké Migan, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du Mali et Mme Keïta Aïda M’bo, Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable du Mali. Il avait pour objectif la restitution des résultats du projet PASE II et le bilan des avancées techniques, économiques et sociales de la filière coton dans la sous-région.

JPEG - 498.3 ko
Officiels en marge du colloque international « Dynamique et durabilité des zones cotonnières africaines » Ambassade de France au Mali

La France est un soutien de longue date de cette filière au Sahel, et particulièrement au Mali. Le projet PASÉ, puis PASÉ II, a permis d’approfondir la collaboration franco-malienne à travers un travail d’équipe rigoureux entre l’Institut d’Economie rurale (IER) et le Centre de Coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD). Il a également appuyé la professionnalisation de plusieurs milliers d’acteurs de la filière coton ainsi que sa gouvernance.

Le projet a ainsi contribué à améliorer la productivité et la durabilité des systèmes d’exploitation en zones cotonnières  : les progrès de la technique de l’écimage du cotonnier permettent aujourd’hui de diminuer les traitements phytosanitaires au cours de chaque campagne agricole, et l’utilisation du phosphate naturel de Tilemsi et de la chaux ont réduit les coûts en engrais. L’interaction entre la recherche et la production a conduit à une amélioration durable des rendements agricoles et des revenus des producteurs, tout en préservant davantage l’environnement.

JPEG - 622.9 ko
Photo de famille au colloque international « Dynamique et durabilité des zones cotonnières africaines » Ambassade de France au Mali

Dernière modification : 24/11/2017

Haut de page