Signature de la convention RRIMA entre l’AFD, l’UE et le Ministère des affaires étrangères (24 octobre)

La convention de subvention déléguée de l’Union européenne pour le projet de renforcement du réseau interconnecté de Manantali (RRIMA) a été signée le 24 octobre à Bamako dans les locaux du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

JPEG - 69.7 ko
Signature de la convention RRIMA entre l’AFD et le Ministère des affaires étrangères et de la Coopération internationale
Crédits : Agence française de développement

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mme Kamissa Camara, le Premier conseiller de l’Ambassade de France au Mali, M. David Sadoulet, et la Directrice du département Afrique de l’Agence Française de Développement (AFD), Mme Rima Le Coguic, ont signé le mercredi 24 octobre 2018 à Bamako en présence de M. Joel Meyer, Ambassadeur de France, de M. Holleville, Ambassadeur de l’Union européenne et M. Tamsir Ndiaye directeur général de la SOGEM, dans les locaux du Ministère des Affaires étrangères, la convention de subvention déléguée de l’Union européenne pour le projet de renforcement du réseau interconnecté de Manantali (RRIMA).

D’un montant de 26 millions d’euros, financé par l’UE via l’AFD, cette subvention vient compléter le financement de 80 millions d’euros alloué par l’AFD au gouvernement du Mali pour le projet RRIMA.

JPEG - 83.6 ko
Photo de famille suite à la signature de la convention RRIMA entre l’AFD et le Ministère des affaires étrangères
Crédits : Agence française de développement

Ce projet porté par l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (l’OMVS) à travers la Société de Gestion de l’Energie de Manantali (la SOGEM) s’inscrit dans la volonté de promouvoir l’intégration régionale des systèmes électriques de trois pays Sahéliens que sont le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. Le projet contribuera ainsi à :

  • Evacuer de l’énergie produite par les centrales hydroélectriques inscrites au plan directeur 2015-2030 de l’OMVS ou raccordées à son réseau et à faciliter les échanges d’électricité ente pays membres au cours des prochaines années
  • A tripler la capacité de transport d’une énergie propre et produite à moindre cout vers son principal centre de consommation, Bamako.

Le projet RRIMA conforte l’engagement du Mali en faveur du développement durable ainsi que ceux de l’Union Européenne et de l’AFD en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique dont les pays du sud sont les premières victimes.

La signature a permis à l’ensemble des participants de réaffirmer l’importance du développement des infrastructures énergétiques pour le Mali. L’énergie est un des deux sujets ciblés par le Mali dans le cadre de l’Alliance Sahel. Les acteurs ont réaffirmé leur volonté d’œuvre ensemble face aux enjeux du Mali et de la zone Sahélienne.

Dernière modification : 25/10/2018

Haut de page