Signature d’un Projet d’appui à l’Ecole de Maintien de la Paix (10 juin 2020)

Ce mercredi 10 juin à l’Ecole de Maintien de la Paix, Son Excellence Monsieur Joël Meyer, Ambassadeur de France au Mali, et le Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement PNUD par intérim M. Alfredo Teixeira, ont procédé à la signature d’un accord pour la mise en oeuvre du Projet d’appui à l’Ecole de maintien de la paix EMP Alioune Blondin Beye. La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du directeur général de l’EMP, le Général de Brigade Mody Béréthé.

JPEG
D’un budget total de 900 000€ (590 millions de FCFA), ce projet a pour objectif de renforcer les capacités des cadres francophones africains en vue d’une participation accrue et efficace aux activités de maintien de la paix et de sécurité de l’ONU, à travers le développement des capacités d’enseignement et d’accueil de l’EMP d’ici la fin de l’année 2020.
JPEG
Le projet prévoit, entre autres :

• L’organisation de formations techniques et professionnelles pour près de 600 éléments des forces de défense et de sécurité africaines dans les domaines des Opérations de maintien de la paix (OMP) ;
• Le développement de nouveaux cours sur le leadership, le terrorisme et l’extrémisme violent, et l’élargissement et le renforcement du réseau des points focaux de l’école ;
• La réalisation des travaux de rénovation et de construction des infrastructures (5 salles de formation et 92 chambres) et l’amélioration du système informatique (45 ordinateurs) et pédagogique (30 GPS) de l’école.

« L’EMP est sans doute l’une des plus belles écoles internationales à vocation régionale en termes d’infrastructure et de formation, a déclaré M. Joël Meyer, Ambassadeur de France au Mali. Par ce financement, la France est fière de participer tant à l’éclat de l’école qu’aux bonnes conditions de formation de ses stagiaires, dont le niveau n’est plus à démontrer.  »

Le partenariat qui lie la France et l’EMP est déjà ancien, et se manifeste par une contribution au budget annuel de 150 000 € par an, ainsi que la présence d’un officier coopérant aux côtés du Directeur général de l’EMP.
JPEG

Dernière modification : 10/06/2020

Haut de page