Première étape de l’évaluation institutionnelle de l’Université de Ségou

La Direction générale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (DGESRS) du Mali et le Haut Conseil français de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (HCERES) sont associés, avec le soutien de l’Ambassade de France au Mali, au pilotage de la première évaluation d’une université malienne.

Dans la perspective de l’opérationnalisation de l’Agence malienne d’assurance-qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (AMAQ-Sup) récemment créée, une opération pilote d’évaluation institutionnelle de l’Université de Ségou est engagée.

Une mission exploratoire, visant à appréhender les problématiques et les spécificités de l’Université de Ségou (région du Centre du Mali), ainsi qu’à partager le référentiel et la méthodologie d’évaluation s’est déroulée à Bamako les 10 et 11 décembre, en présence de deux experts du HCERES et d’une forte délégation de l’Université de Ségou conduite par le Recteur, Pr. Souleymane Kouyaté.

Cette opération inédite, qui revêt une forte dimension partenariale, va se poursuivre tout au long de l’année 2019. Elle permettra ainsi de tester le référentiel et la méthodologie avant la généralisation de l’évaluation à l’ensemble des institutions d’enseignement supérieur du Mali, publiques comme privées.

L’amélioration de la qualité du système de formation constitue une priorité de la réforme de l’enseignement supérieur malien actuellement en cours et constitue l’un des axes prioritaires de la coopération de la France avec le Mali dans ce domaine.

Crédits photo : Cédric Mayrargue

Dernière modification : 14/12/2018

Haut de page