Mot de l’Ambassadeur de France au Mali à l’occasion des célébrations du 14 juillet !

Chers compatriotes, chers amis du Mali,

Notre fête nationale française se tient cette année encore dans un contexte malheureusement marqué par la crise sanitaire. Malgré une diminution des cas et l’apparition de plusieurs vaccins, la vigilance reste de mise et nous ne pouvons nous rassembler pour célébrer, tous ensemble, cet événement dans la convivialité qui la préside d’ordinaire.

Il faut le rappeler, la France, depuis le début de l’apparition de la Covid 19, s’est tenue aux côtés du Mali pour apporter sa contribution, en équipements, en matériels, en appui alimentaire, à l’effort collectif visant à enrayer la propagation de la pandémie dans ce pays et à en atténuer ses multiples conséquences, notamment sur les populations les plus fragiles. La France a notamment participé à l’initiative Covax, qui a vu la livraison des premières doses de vaccins (396 000) à Bamako le 5 mars dernier, destinées en premier lieu aux personnels de santé et bénévoles qui ont œuvré à la protection et la santé de tous.

Dans ce contexte, je tiens également à adresser mes plus sincères remerciements à l’équipe de notre Centre médico-social dont la mission fut plus que jamais essentielle pour accompagner la communauté française en ces moments pénibles.

La crise sanitaire s’est malheureusement ajoutée à la crise sécuritaire. Le combat contre le terrorisme est de longue haleine mais il faut savoir que de rudes coups ont été portés par Barkhane et les FAMas ces derniers mois, à l’encontre tant du JNIM que de l’EIGS. Parallèlement il faut féliciter les Forces maliennes de défense et de sécurité intérieure pour leur véritable montée en puissance. A côté du partenariat opérationnel, la Mission de Défense et le Service de sécurité intérieure de l’ambassade y auront contribué. La Task Force Takuba, symbole de l’européanisation de notre lutte contre le terrorisme, est d’ailleurs à l’honneur pour notre défilé du 14 juillet.

PNG

Chers Amis, ce 14 juillet est avant tout l’occasion pour nous de saluer l’engagement de nos forces armées et de sécurité et rendre hommage à celles et ceux qui, Maliens, Français, Africains et partenaires européens et internationaux, ont sacrifié leur vie pour le Mali, pour la France et pour défendre des valeurs fondamentales de liberté et de paix.

Le dispositif militaire français, vous le savez, va évoluer, en concertation avec les autorités maliennes. Il prendra en compte les nouvelles donnes sur le terrain et la mobilisation internationale croissante en faveur du Sahel. Mais son objectif reste le même, avec une égale détermination : éradiquer ceux qui ont pour seules motivations la destruction et le mal.

Le partenariat, c’est aussi l’accompagnement du pays dans un développement équilibré et destiné à répondre aux besoins fondamentaux des populations. Conjugués aux efforts des acteurs publics maliens, que ce soit l’Etat, central ou déconcentré, ou les collectivités territoriales, la France à travers notamment son opérateur l’Agence française de développement, et aussi le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères via l’Ambassade pour des projets de stabilisation, aura ainsi contribué ces deniers mois à la réalisation de nombreuses infrastructures dans le secteur de l’eau, de l’assainissement, de l’énergie, de l’éducation et de la santé, des projets structurants à l’ échelle nationale ou des projets de proximité au plus près des populations, à Bamako et en région et particulièrement dans les zones les plus vulnérables. En 2020, au seul titre bilatéral, ce sont plus de 100 millions d’euros affectés au Mali, consacrés au développement et également à l’affirmation de la présence de l’Etat malien sur l’ensemble de son territoire, à travers la délivrance des services de base aux populations.

Parallèlement, cette ambassade renforce son appui à la jeunesse, notamment féminine, dans sa volonté de prendre toute sa place au sein de la société malienne et de jouer pleinement un rôle vigilant de citoyen. Ce sont plusieurs dizaines d’associations qui ont bénéficié et bénéficient d’appuis de l’ambassade, que ce soit pour des initiatives citoyennes de solidarité envers les plus fragiles, de préservation de l’environnement en milieu urbain ou encore de création d’activités qui génèrent des revenus aux habitants des quartiers.

Opérateurs historiques au Mali, l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) auront également poursuivi des partenariats dynamiques avec les organismes de recherche maliens. Le Service économique aura de son côté continué à faire l’interface entre les mondes économiques français et malien, avec l’appui aussi de la diaspora franco-malienne de plus en plus impliquée dans ce pays.
Il faut enfin se réjouir que l’Institut Français à Bamako ait pu rouvrir ses portes au public, partageant de nouveau avec toutes et tous une programmation riche et variée. Nous sommes fiers de pouvoir accueillir des grands noms de la scène culturelle malienne en son sein, et de participer ainsi au rayonnement et à la vivacité de la création artistique qui fut malmenée lors de cette crise sanitaire. Parallèlement, les initiatives panafricaines qui se tiennent en France, comme Africa 2020, Générations égalités, et le nouveau Sommet Afrique-France d’octobre prochain, dédié entièrement aux sociétés civiles, sont autant d’occasions de mettre à l’honneur le Mali et ses talents.

Cher Amis, malgré les difficultés et les incertitudes, y compris les aléas politiques, c’est avec confiance et résilience que l’Etat français, sur tout le spectre de sa présence dans ce pays, poursuivra ses missions de service public, tant pour le bénéfice de la communauté française – et à cet égard l’engagement du Consulat général de France au plus fort de la tourmente sanitaire doit être salué –, que pour celui des Maliennes et Maliens.

Je n’oublie pas non plus la qualité du dialogue avec les Conseillers consulaires, toujours disponibles, et saisis l’occasion pour les féliciter après leur élection ou réélection en mai dernier.

Au nom de toute l’Equipe France, je vous souhaite une excellente Fête nationale. Vive la France, vive l’amitié franco-malienne !

Dernière modification : 14/07/2021

Haut de page