L’Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Français de Développement au Mali

Partenaire du Mali depuis 1958, l’AFD intervient dans les domaines prioritaires grâce à des prêts, des subventions et un accompagnement technique.

Le Mali est un pays prioritaire de l’aide française. En 2019, les subventions totales de l’AFD en faveur du Mali sont proches de 65 milliards de FCFA (100M€), et concernent 5 grands domaines :
- les infrastructures (électricité, eau potable et assainissement)
- la gouvernance (appui aux finances publiques, à la décentralisation et au développement local)
- le développement humain (éducation, formation professionnelle et santé)
- l’agriculture
- l’appui direct aux acteurs économiques privés.

JPEG - 145.2 ko
Logo de l’AFD
Agence Française de Développement

Au cours des dernières années, l’AFD a financé les projets suivants :

  • Eau potable et assainissement
    - station de traitement d’eau potable de Kabala, financée par l’AFD pour un montant de 109 M€, qui contribue au renforcement des sociétés publiques chargées de l’eau ;
    - assainissement et aménagement du District de Bamako (21,5M€) ;
    - renforcement de l’alimentation en eau potable de 5 villes secondaires en 2017, pour un montant de 50 M€.
  • Energie
    - construction du barrage hydroélectrique de Manantali, géré par l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) et sa filiale SOGEM ;
    - octroi de 106 M€ pour le doublement de la ligne HT 225 kV Manantali-Bamako en 2017 ;
    - Octroi de 38 M€ à l’Etat pour le développement de l’électrification rurale à travers des réseaux hydrides solaire-thermique ;
    - financement d’une ligne HT 225 kV au nord de Bamako.
  • Gouvernance et Développement local
    - programme d’appui à l’amélioration des finances publiques (PAAMEFIP pour 10 M€ en 2018) ;
    - soutien au développement local à travers des projets dans les régions de Gao et Tombouctou, et de consolidation de la décentralisation dans la région de Sikasso. Ce - soutien se poursuit aujourd’hui par le développement économique des filières agro-pastorales des régions de Ségou et Tombouctou (PADER pour 33 M€), ainsi que par des appuis aux projets d’investissement dans les six régions du Nord et du Centre du Mali. En 2019, l’AFD a financé une expertise technique auprès du gouvernorat de Mopti et des conseils régionaux de Gao et de Tombouctou, pour un montant de 2,5 millions d’euros. Ce projet est mis en œuvre par Expertise France.
  • Agriculture
    - soutien aux filières coton et riz (construction d’usines d’égrenage, aménagement hydro-agricole, appui à la société cotonnière et à l’Office du Niger…). En septembre 2019, le Premier ministre Boubou Cissé a signé deux nouvelles conventions lors de sa visite en France pour appuyer la transition agro-écologique des systèmes de production en zone cotonnière.
    - accompagnement de la Banque nationale de développement agricole (BNDA) depuis sa création en 1981, pour faciliter les investissements du monde rural et l’activité de microfinance. L’AFD lui a octroyé en 2017 une nouvelle ligne de crédit de 30 M€, et reste un de ses actionnaires de référence.
  • Education-Formation
    - construction de 5 lycées techniques (8M€) et amélioration de l’offre scolaire dans les régions de Gao et Ménaka (6,5 M€) ;
    projet de 9 M€ pour financer la construction de deux centres de formation para-agricoles et la formation professionnelle de 1000 jeunes aux métiers du BTP ;
    - 10 M€ octroyés en 2017 (projet ACTIF) pour l’accès à des formations courtes diplômantes pour 3000 jeunes dans la région de Mopti et l’amélioration du niveau d’enseignement.
  • Santé
    - financement de la construction de l’hôpital régional de Mopti (8M€) et appui à la région à travers un programme de renforcement de l’offre de soins et de déploiement des mutuelles (13 M€) ;
    - dans les régions de Gao et Tombouctou, remise à niveau des centres de santé suite à la crise survenue en 2012 (8 M€). La deuxième phase de ce projet, à hauteur de 10 M€ en subventions en 2018, a été réabondée en 2019 ;
    - appui au Malaria Research and Training Center, pour renforcer ses activités de recherche sur le paludisme (2 M€).
  • Appui au secteur privé
    - soutien à la BNDA
    - dispositif de garantie (Ariz) auprès du secteur bancaire, pour l’aider à financer les investissements productifs des PME locales en couvrant une partie des risques de crédit. Les filiales PROPARCO et FISEA (fonds d’investissement dans les PME africaines) sont actives au Mali.

De plus, l’AFD accompagne les ONG françaises en finançant leurs projets (4 sont en cours d’exécution au Mali, auxquels s’ajoutent 14 projets régionaux ayant un volet malien).

Enfin, l’AFD a également financé des projets de coopération décentralisée (outil « FICOL ») avec des collectivités territoriales françaises.

L’AFD s’attache également à la mise en œuvre du volet développement de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation de 2015 dans les régions du Nord et du Centre. Elle privilégie les impacts rapides et mesurables en ayant recours à des partenaires (équipe France, ONG, bailleurs,…).

Le montant de subventions alloué au Mali devrait s’accroître sensiblement dans les prochaines années, compte tenu de la priorité donnée à cette région pour l’aide publique au développement de la France.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’Agence française de développement

Dernière modification : 19/02/2020

Haut de page