Coopération non gouvernementale

Soutien de la France à la société civile malienne

La société civile constitue un acteur clé du développement, notamment dans un contexte de sortie de crise. Les soutiens apportés par la France se traduisent, pour une part importante, par des partenariats entre ONG françaises et ONG maliennes. La France apporte également un soutien direct aux projets de la société civile malienne à travers le Fonds PISCCA (Projets innovants des sociétés civiles et coalitions d’acteurs). Celui-ci a été lancé pour la première fois en 2018, et succède au Fonds Social de Développement (FSD), qui a permis de soutenir 51 projets entre 2014 et 2016, pour un montant total de 1,3 milliards de FCFA (2 millions d’euros). Le PISCCA a permis de soutenir 12 projets pour l’année 2018, sur les thématiques de l’accès aux droits, en particulier pour la jeunesse vulnérable et les femmes, et de la citoyenneté. 5 projets ont notamment été financés à Bamako pour le soutien aux populations vulnérables (enfants des rues, filles-mères, aides ménagères).

L’Ambassade de France s’engage également pour le renforcement de capacités des acteurs associatifs maliens à travers le financement de formations en élaboration de projet et en mobilisation de ressources. Plusieurs sessions en 2017 et 2018 ont permis de former près de 30 associations locales.

JPEG - 376.5 ko
Session de formation à destination de 15 associations maliennes
Crédits : Ambassade de France au Mali

Historique de la présence des ONG internationales au Mali

Les ONG françaises sont historiquement très présentes au Mali, et cela dès 1960, année de l’indépendance. Leur présence s’est accentuée à partir de la sécheresse de 1974 qui a vu un engagement fort de la communauté internationale.

Dans un contexte de croissance démographique forte et de réduction des budgets sociaux suite aux plans d’ajustement structurels des années 1980, les ONG ont accompagné le Mali, en suppléant l’État dans les services sociaux de bases.
En 1984, la présence des ONG s’est intensifiée en raison de la grande sécheresse et ont poursuivi leur activité dans les domaines de la sécurité alimentaire, l’agriculture, la santé, l’éducation et l’eau. L’avènement de la démocratie en 1991 et l’émergence la société malienne ont favorisé l’implication d’ONG françaises dans tous les domaines.

Cartographie des ONG

Au Mali, environ 88 associations et ONG françaises sont actives.
• 47 ONG sont présentes physiquement au Mali
• 41 ONG mènent des activités via leurs partenaires locaux, mode opératoire qui s’est renforcé après la crise et l’insécurité dans le centre et le nord du Mali.

Les interventions sectorielles se répartissent de la manière suivante :
Sécurité alimentaire (agriculture, maraichage, agro écologie) : 21 ; Santé : 17 ; Eau et Assainissement : 14 ; Éducation/ Formation : 16 ; Environnement : 17 ; Droits de l’homme : 10 ; Gouvernance : 2 ; Culture : 1

Les interventions géographiques se répartissent de la manière suivant :
Région de Mopti : 22 ; District de Bamako : 20 ; Région de Kayes : 19 ; Région de Gao et de Tombouctou : 9 ; Région de Sikasso : 8 ; Région de Koulikoro : 7 ; Région de Ségou : 3

Actions du poste

Cette ambassade convie régulièrement les ONG présentes au Mali (notamment celles menant des actions dans le nord et le centre du pays) dans le cadre de réunions d’échanges. L’objectif étant de d’échanger sur la situation sécuritaire et humanitaire dans le centre et sur des axes d’intervention du poste.

L’AFD dispose d’un guichet permettant de soutenir, à hauteur de 50%, les initiatives et projets des ONG françaises. Actuellement, celles-ci mettent en œuvre 41 projets, dont 36 projets régionaux ayant un volet malien et 5 projets maliens, pour un financement total de 8,8 M€ au profit des secteurs sociaux, développement rural, environnement, droits humains, etc.

Dernière modification : 17/09/2018

Haut de page