Complément aux demandes de bourses scolaires : dispositif exceptionnel dans le cadre du COVID-19

En raison de la situation engendrée par la propagation du COVID-19 et son impact économique, des aménagements ont été décidés par l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE) pour adapter le dispositif actuel et permettre à des familles déjà boursières et dont la situation a évolué défavorablement ces dernières semaines, comme à des familles non-boursières, de demander une bourse scolaire, ou une révision de celle-ci, sur présentation des documents attestant de la perte effective des revenus depuis l’apparition de l’épidémie.

S’agissant des familles déjà boursières et souhaitant demander une révision de leur quotité pour l’année scolaire 2019/2020, elles peuvent déposer un recours avant le 26 mai 2020 en communiquant par courriel au service social du Consulat tout document justifiant de leur perte de revenus.

S’agissant des familles dont les enfants sont déjà scolarisés dans un établissement français, inscrits au registre des Français de Bamako et ne pouvant faire face aux frais de scolarité de leurs enfants, elles peuvent demander l’attribution d’une bourse scolaire pour les aider à régler les frais de scolarité du 3ème trimestre 2020. Les demandeurs peuvent envoyer leurs dossiers par courriel au service social du Consulat avant le 26 mai 2020 en joignant le formulaire de demande de bourses scolaires 2019/2020 à télécharger sur notre site internet, dûment complété et signé, accompagné des justificatifs habituels énumérés sur la liste des documents à fournir, ainsi que ceux attestant de leur perte de revenus depuis l’apparition de l’épidémie au Mali.

Enfin, le Consulat général a invité les familles qui ont déposé en février dernier un dossier de bourses pour l’année scolaire 2020-2021 et qui connaitraient une dégradation brutale de leur situation financière depuis le début de l’année 2020, de bien vouloir se signaler de toute urgence par mail auprès du service social de ce poste avant le lundi 27 avril 2020 (date repoussée au 26 mai 2020). Dès lors que la situation pourra être justifiée (documents scannés, attestations, lettre explicative, etc…), la quotité théorique de bourse obtenue par stricte application du barème pourra faire l’objet d’une proposition d’une pondération à la hausse par le Conseil consulaire en formation Bourses scolaires (CCB1) qui se tiendra début mai.

Dernière modification : 11/08/2020

Haut de page