Attaques contre la MINUSMA (6 octobre 2019) et les Forces armées maliennes (30 septembre-1er octobre 2019)

La France condamne avec la plus grande fermeté les récentes attaques contre la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à Aguelhok et Bandiagara (le 6 octobre), les Forces armées maliennes et le contingent malien de la force conjointe du G5 Sahel à Mondoro et Boulkessi (le 30 septembre et le 1er octobre). Ces attaques ont coûté la vie à de nombreuses personnes.

La France adresse ses condoléances aux proches des soldats décédés. Elle souhaite un prompt rétablissement aux casques bleus et aux soldats maliens blessés.

La France réaffirme son plein soutien à la MINUSMA, dont le rôle est essentiel pour la stabilisation du Mali, ainsi qu’aux forces armées du Mali, à la force conjointe du G5 Sahel et aux pays de la région.

Les responsables de ces attaques devront être identifiés et répondre de leurs actes.

Dernière modification : 07/10/2019

Haut de page